Visuel projet, non définitif

 

Les dernières annonces de l’exécutif confirment l’importance stratégique du développement du nucléaire en France. Préparer la filière nucléaire aux défis techniques qui l’attendent tout en préservant la transmission des compétences entre générations, tel est l’objectif de l’Ecole des Métiers d’ALTRAD ENDEL. Délivrant depuis plus de 30 ans des formations au geste métier, au service de professions indispensables telles que la tuyauterie, la chaudronnerie, la robinetterie ou encore le soudage, l’Ecole des Métiers se développe. Elle lancera à l’automne 2022 un vaste projet d’agrandissement et de modernisation sur son site d’Avoine (Indre-et-Loire) afin d’accueillir des collaborateurs de l’ensemble des acteurs de la filière nucléaire. Pour réaliser ce projet ambitieux, cette école unique dans le paysage vient de recevoir une importante subvention de France Relance.

 

Des formations de pointe au geste métier pour intervenir en environnement complexe


Alliant un contenu théorique et pratique, l’Ecole des Métiers délivre depuis les années 1990 des formations initiales ou continues, pour des externes ou collaborateurs, dans le développement des compétences ou la préparation de Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie (CQPM).

Au sein de l’Ecole des Métiers d’ALTRAD ENDEL, les formateurs sont tenus de conserver un lien avec le terrain au moins 3 mois par an. Leur rôle est d’amener les stagiaires à une parfaite maitrise des interventions dans des environnements complexes, afin d’être immédiatement opérationnels une fois au coeur des centrales et installations nucléaires ou industrielles.


Dispensées à la fois sur le site d’Avoine proche de la ville de Chinon, et dans toutes les régions de France grâce à des modules mobiles, les formations ont vocation à s’adapter aux marchés en développement dans le secteur concerné. En effet, ce centre de formation répond sans cesse aux besoins en proposant des formations sur-mesure. L’École des Métiers a également pour objectif d’accompagner ses partenaires à l’international, notamment dans le cadre de la mise en exploitation de nouvelles infrastructures nucléaires et industrielles.

 

Une subvention déterminante pour l’avenir de la filière nucléaire française


Pour aider la filière à faire face aux importants besoins de recrutement actuels et à venir, l’Ecole des Métiers d’ALTRAD ENDEL a l’ambition de se lancer dans un vaste projet d’agrandissement des locaux et d’élargissement de ses programmes et moyens pédagogiques, tout en ouvrant ses portes aux collaborateurs de l’ensemble des sociétés de la filière nucléaire.

A hauteur de 2 millions d’euros, la subvention attribuée par France Relance à l’Ecole des Métiers d’ALTRAD ENDEL vient saluer la qualité de ce centre de formation unique en France. L’aide financière de l’Etat permettra notamment de parachever les travaux d’ingénierie de nouvelles formations, de procéder à un déploiement d’envergure des analyses de compétences, et d’acheter du matériel de pointe pour adapter les formations aux nouveaux besoins des filières nucléaire et industrielle.

« Le soutien de France Relance constitue à la fois une aide précieuse et un encouragement très clair au service d’une filière stratégique et exemplaire. L’École des Métiers d’ALTRAD ENDEL, c’est l’assurance d’une formation et d’un emploi dans des secteurs d’avenir où le besoin de recrutement est fort », précise Michel BOISSONOT, Directeur Délégué Développement et Fondateur de l’École des Métiers au sein d’ALTRAD ENDEL. « En 30 ans, l’École des Métiers est devenue un atout essentiel pour ALTRAD ENDEL. Nous avons beaucoup d’ambition pour cette école qui répond à un réel besoin de formation à des métiers indispensables, tout en s’appuyant sur la transmission d’un savoir-faire. »

 

Chiffres clés de l’Ecole des Métiers en 2021 :


• 60 000 heures de formation par an
• 600 stagiaires formés chaque année
• 50 % des formations réalisées en région
• 45 formations orientées métier
• 4 modules en réalité virtuelle ou augmentée

 

ALTRAD ENDEL - ECOLE DES METIERS - Communiqué de Presse - 19052022 - FR